Top

Pourquoi suis-je devenue sophrologue

Laetitia Tortosa Sophrologue / Un peu de mon histoire  / Pourquoi suis-je devenue sophrologue

Pourquoi suis-je devenue sophrologue

Pourquoi suis-je devenue sophrologue ?

C’est la question que me posent souvent mes clients. Je leur réponds tout simplement qu’il y a quelques années j’ai été à leur place.

Moi aussi…

Moi aussi j’ai subi le stress et les problèmes de sommeil.
Moi aussi j’ai vécu les ruminations, ce petit vélo qui pédale sans cesse dans la tête et nous prive du bien-être que nous méritons tous.
Je me suis aperçue que les mots « sérénité », « détente », « apaisement », « repos » disparaissaient progressivement de mon quotidien.
Pourquoi ? Car je n’étais plus alignée avec mes valeurs de vie, mes aspirations, mes envies.
Je me suis laissée aspirer par des contraintes personnelles et professionnelles qui ne me correspondaient plus.

Le besoin de me reconnecter à moi-même.

Il y a quelques années, j’ai ressenti le besoin de me recentrer et j’ai alors eu la chance de découvrir la sophrologie. La méthode m’a appris à lâcher prise, à relativiser et prioriser mes besoins, à prendre du recul et mieux me connaître.

Les bienfaits de la sophrologie sur mon corps et mon mental.

En quelques séances j’ai retrouvé un meilleur sommeil et cela était une priorité, mon corps commençait à atteindre ses limites après des nuits successives au cours desquelles même les somnifères n’agissaient plus.
Les exercices pratiqués m’ont permis de creuser au fond de moi et ainsi découvrir réellement la personne que je suis.
Je suis rapidement devenue autonome dans ma pratique.
J’ai vidé ma tête de tout ce qui me pesait, j’ai fait de la place pour ensuite la remplir de positif : vitalité grâce à un sommeil de qualité, joie, entrain (plein de projets ont bouillonné de nouveau dans ma tête), détermination, équilibre. Autant vous dire que mon corps et mon mental m’ont dit merci !

L’après…

J’aurais pu m’arrêter là, profiter de ce bien-être retrouvé mais celui-ci n’aurait pas été complet.
J’ai toujours ressenti le besoin d’aider et de transmettre, ces 2 verbes résonnent en moi et donnent du sens à mon quotidien.
Il m’est donc apparu évident de me former et d’apporter à mon tour des outils aux autres. Donner ce que j’avais reçu !
Et cela m’apporte énormément. La boucle n’est jamais bouclée; en transmettant, le retour est toujours d’une grande richesse.

laetitia