Top

Les bienfaits de la sophrologie confirmés par des études scientifiques

Les bienfaits de la sophrologie confirmés par des études scientifiques

Temps de lecture : 2 minutes

La sophrologie -du grec « sôs » (harmonieux), « phren » (l’esprit) et « logos » (la science)- est donc la science de l’esprit harmonieux. Créée dans les années 60 par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo, elle désigne une méthode psychocorporelle, exclusivement verbale et non tactile, à visée thérapeutique. Elle est également utilisée comme technique de développement personnel dans la recherche du mieux-être au quotidien.

Mais d’où vient-elle ?
La sophrologie est inspirée de techniques occidentales et de pratiques orientales telles que l’hypnose, la relaxation progressive d’Edmund Jacobson, la phénoménologie du philosophe allemand Edmund Husserl, le yoga indien, le zen japonais, le bouddhisme tibétain. La sophrologie agit ainsi à la fois sur le corps et sur le mental.

Si ceux qui la pratiquent sont convaincus de ses bienfaits, la sophrologie étant une méthode relativement récente, il existe encore peu d’études à son sujet. Toutefois, ces dernières années, des études scientifiques ont été menées tant en France qu’à l’international; toutes confirment les bienfaits de la méthode.
Que ce soit pour la gestion du stress et de l’anxiété, l’amélioration du sommeil, le renforcement de la confiance en soi et de l’estime de soi ou dans l’accompagnement des traitements médicaux, la sophrologie s’avère efficace dans l’amélioration de la qualité de vie de celles et ceux qui la pratiquent. En effet, en groupe ou en séance individuelle, les exercices proposés conduisent à un réel mieux-être grâce au travail de respiration profonde, de décontraction musculaire et d’imagerie mentale (visualisation positive).

En 2000, le centre du sommeil de l’hôpital de l’Hôtel-Dieu de Paris a publié une étude montrant une amélioration du sommeil grâce à la pratique de la sophrologie.

En 2004, des recherches menées par le CESCO (Centre de Soins Continus) de Collonge-Bellerive ont conclu à une meilleure gestion du stress et de l’anxiété lors de la pratique d’exercices de sophrologie, particulièrement dans l’accompagnement des patients en fin de vie. De façon générale, la sophrologie offre des outils concrets et accessibles à tous dans la gestion des émotions.

En 2009, une étude du Pôle anesthésie-réanimation de l’hôpital de l’Hôtel-Dieu a montré une diminution de la gêne respiratoire et de la douleur chez des patients en insuffisance respiratoire aiguë.

Plus récemment, en 2020, les bienfaits de la pratique de la sophrologie dans le traitement des acouphènes subjectifs ont également été soulignés par une étude publiée dans la revue European Annals of Otorhinolaryngology, Head and Neck Diseases.
Selon le site ameli.fr, les acouphènes subjectifs représentent 95% des cas, ils sont associés à une maladie de l’oreille. Ils prennent la forme de bourdonnements d’oreille ou de sifflements, uniquement perçus par le patient. En France, plus de 8 millions de personnes souffrent d’acouphènes.

Pour conclure cet article, si les mots « mieux-être », « développement personnel », « connaissance de soi », « équilibre » et « harmonie » font sens pour vous, je vous invite alors à adopter la sophrologie comme « routine bien-être » au quotidien !









laetitia